Archive pour mai 2008

De retour d’Intracom Québec 2008

Lundi 5 mai 2008

Après un tout petit peu de repos (trop peu je dois admettre) c’est le temps de faire un petit retour sur Intracom Québec 2008 qui j’ai comme l’impression a été un des meilleurs sinon le meilleur depuis ses débuts. Tous les gens que j’ai croisés étaient très satisfaits et j’ai bien hâte de voir ma note pour les présentations auxquelles j’ai participé. Personnellement, je suis bien satisfait de ma prestation, et comme un geek gêné de parler en public je trouve que je me suis pas mal bien débrouillé merci. Surtout que j’ai un message qui est parfois difficile à traduire en termes non techniques, ce qui est un défi à relever en soi.

Ce que j’ai fait à Intracom va dans la direction que je me suis donnée comme président du W3Québec soit de donner un visage plus business aux standards Web (sans oublier le côté social). Le travail n’est pas terminé, le message doit encore être amélioré, mais je pense que j’ai atteint une étape de plus vers cette direction. Pour la première fois aussi, j’ai l’impression de ne plus être dans l’ombre de l’ancien président et fondateur du W3Québec qui est un excellent communicateur.

Assez parlé de moi, je vais vous parler d’un des highlights pour moi de la conférence : La présentation de Hydro-Québec sur Comment intégrer plusieurs systèmes dans une page Web était très intéressante. Elle donnait un point de vue architecture sur l’intégration de plusieurs systèmes d’entreprise dans un même site Web. Le présentateur démontrait que la solution la plus facile à implémenter était (entres autres) d’avoir une norme de développement pour tous les éléments de présentation qui incluait la séparation structure et présentation et les standards Web et le respect des standards Web, pour que les bouts de HTML provenant de plusieurs systèmes puissent être bien intégrés ensemble. Tout cela, sans avoir de contrainte autre que de supporter Internet Explorer 6. Il a toutefois ajouté que l’avantage de supporter les autres navigateurs était présent, même si cela ne faisait pas partie des contraintes de base. J’ai trouvé ce discours très rafraîchissant, particulièrement puisque les solutions proposés demandent en général l’utilisation d’outils très lourds de portails qui ne respectent ni les standards ouverts, ni l’accessibilité out of the box (et cela coûte cher de rétrofitter les concepts de base du Web dans ces outils, parlez moi en d’expérience). L’approche du présentateur était assez haut niveau, top down même, et j’ai pu y trouver plusieurs arguments que je pourrai réutiliser.

Petite note : ces temps-ci j’écris un peu moins. Je vais probablement poster encore quelques billets sur les retours d’Intracom 2008, puis je vais tomber dans une petite hybernation, le temps de migrer mon blogue à une autre technologie plus facile à mettre à jour et qui est mieux sécurisée contre le pourripostage. Si vous avez des suggestions la dessus, n’hésitez pas à me contacter. J’hésite des fois à coder le truc moi-même parce que je ne trouve rien qui me plaît en ce moment. Sauf que je si je fais cela, vous risquez de ne plus entendre parler de moi pendant un bon bout.