Archive pour mai 2009

Code Camp Montréal Samedi prochain

Mardi 26 mai 2009

Pour ceux qui travaillent avec les technologies Microsoft, ou tout simplement ceux qui s’intéressent de près ou de loin à ces technologies, le http://www.codecampmontreal.com/ Code Camp de Montréal est l’endroit à aller chaque année. C’est gratuit, et les présentateurs y sont vraiment excellents (aussi bons que dans des conférences payantes, et peut-être même plus!). Cette conférence vise spécifiquement les développeurs, ce qui la rend encore plus intéressante. Malheureusement, je ne pourrai y être cette année, (pour deux raisons, 1 c’est complet au moment d’écrire ces lignes et 2 le mois de mai est un moment difficile pour un banlieusard de se libérer la fin de semaine). Il y aura entre autre Laurent Duveau comme conférencier, qui est venu présenter Silverlight au W3Québec l’année passée. C’est donc un événement à ne pas manquer pour ceux qui ont eu le temps de s’inscrire! Parlant de Laurent, il donnera une formation sur Silverlight 3 en août à Québec et à Paris en juin et septembre. Je ne suis pas encore rendu à utiliser cette technologie (vous savez, je préfère de beaucoup les standards ouvert Web), mais je crois qu’elle a quand même de l’avenir dans les intranet et pour remplacer certains type d’applications Visual Basic. J’espère aussi qu’elle aura un meilleur potentiel d’être accessible que les applications client serveur traditionnelles. À quand une implémentation de Canvas performante en utilisant Silverlight de façon transparente ? Faudrait que je demande à Laurent ☺

J’espère que vous n’avez pas trop me chicaner de parler de technologies Microsoft, il y en a quand même quelques unes de très bonnes, et il s’améliorent, douloureusement oui, mais quand même avec quelques standards ouverts Web. Et je promet de parler plus souvent des événements sur les logiciels libres au Québec aussi. J’ai été un peu paresseux de ce côté dernièrement.

Mise à niveau du Mac Mini 2009, troisième partie

Mercredi 20 mai 2009

Je suis un peu en retard pour vous donner la dernière partie de la mise à niveau du Mac Mini 2009. C’est la partie pourtant centrale au projet, mais d’une certaine manière, celle qui a pris le moins de temps et presque la moins intéressante puisqu’il existe déjà plusieurs articles à ce sujet sur le Web. Je ne vais pas tenter ici de simplement les répéter, mais de vous donner quelques conseils basés sur mon expérience et sur l’ensemble des recherches que j’ai faites sur le Web avant d’effectuer l’opération.

La dernière fois que je vous ai écrit, j’ai essayé en vain d’ouvrir le Mac Mini avec une spatule plastique très mince. J’ai toutefois augmenté un peu le mince espace où l’on peut insérer un objet, plus gros et je l’espère assez solide, en enlevant un peu de plastique. Nous avons chez nous une grosse et vrai spatule en métal, mais au moment où j’essayais d’ouvrir le Mac, elle était dans le lave vaisselle. Il a donc fallu que j’attende le lendemain.

Assurez-vous que votre spatule est bien sèche et qu’il ne reste aucun morceau de bacon incrusté avant de commencer l’opération!

Come to spatula city and find the right spatula to open your Mac Mini !

Come to spatula city and find the right spatula to open your Mac Mini !

J’avoue que même avec une spatule solide, c’est relativement difficile d’ouvrir le boîtier du Mac Mini. Après avoir entendu les clics et clacs signifiant que le boîtier est en train de se déloger, j’ai réussi à sortir un premier côté. Ce fût assez difficile de déloger un deuxième côté parce que le premier côté se remettait en place à chaque tentative. L’espace est encore plus restreint sur les autres côtés, à cause de la pression exercée et aussi parce que ces côtés n’ont pas (ou peu) été travaillés lors de la première tentative avec la spatule plastique. La solution est de placer le boîtier sur le côté avant de travailler sur un côté perpendiculaire au premier avec la spatule. C’est une information qui n’est pas claire sur les vidéos d’OWC et qui m’aurait sauvé un peu de temps si je l’avais su en avance.

Après avoir enlever le boîtier, on peut voir les petits morceaux de plastique arrachés lors de l’opération, presque de la poudre. C’est un peu inquiétant au départ, mais sans danger d’après mon expérience. Après avoir soufflé sur le boîtier, on pourrait dire qu’il est neuf.

Ouf! Le Mac Mini est maintenant ouvert!

Ouf! Le Mac Mini est maintenant ouvert!

On peut maintenant admirer le génie de design interne de Apple. Entrer autant de petits connecteurs, d’antennes et d’autres matériels dans un si petit boîtier! En fait, le reste de la procédure n’est pas si difficile, mais il faut vraiment faire attention à tous ces petits fils, j’ai vraiment passé proche d’en briser un et j’ai pu voir sur les différents forum qui discutent du Mac Mini en anglais que plusieurs avaient cassé un ou plusieurs de ces connecteurs en faisant une erreur de manipulation.

Attention aux antennes

Attention aux antennes

L’étape suivante est d’enlever chacune des antennes comme expliqué dans les nombreux vidéos disponibles sur le Web. L’un de ceux-ci est accroché avec un papier collant qu’il faut retirer et le plus gros s’enlève en pinçant sa base. Il ne faut pas déconnecter complètement les antennes, simplement les retirer de leurs socles et les mettre hors du chemin.

Ensuite, il faut retirer le petit connecteur en avant qui relie la section des disques à l’autre section. Faites très attention à ce petit connecteur, c’est celui que j’ai presque écrasé vers la fin de l’opération. Encore une fois, les vidéos disponibles sur youtube et ailleurs sont indispensables. J’ai utilisé mes doigts pour le retirer, mais il est conseillé d’utiliser un outil spécialisé. Je n’en avais pas.

Pour la partie suivante, utilisez un petit (très petit) tournevis pour dévisser les quatre vis sur chacun des côtés du Mac Mini et garder les en lieu sûr. Notez que la vis en avant à droite est plus difficile d’accès que les autres. Personnellement, j’ai été chanceux et je n’ai eu aucun problème à la déloger. J’avais toutefois un très petit tournevis et cela m’a bien servi.

Vous pouvez maintenant déloger la section des disques. En ce faisant, vous pouvez voir que le disque dur à remplacer est dans la partie inférieure à cette section et que la mémoire à rajouter est sur la carte mère juste en dessous. La mémoire est facile à remplacer, mais il faut faire attention à un détail que dans mon impatience, j’ai oublié sur le coup. Il faut insérer la mémoire dans un angle de 30 degrés. Si vous avez de la difficulté à l’insérer, il y a de bonnes chances que vous ne l’insérer dans le bon angle. Pour la retirer, il suffit d’utiliser les petites clips sur le côté de la mémoire comme spécifié dans les vidéos.

C’est tout pour la mémoire. Le disque c’est plus difficile. La première chose à faire est de retirer le détecteur de température sur le devant du disque dur. Ce connecteur adhère au disque dur par de la colle. Il restera assez de colle pour qu’il adhère au nouveau disque dur. Faire extrêmement attention à ce détecteur. Il ne faut pas le déconnecter de son socle, mais seulement le déconnecter du disque dur lui-même Celui-ci est supposément très fragile et peut se briser. J’ai lu quelques horreurs à ce sujet sur les forums du Mac Mini (*). Le mettre de côté comme vous l’avez fait pour les antennes.

Retirer les quatre vis du disque dur, le mettre en lieu sûr et retirer le disque dur de son socle (comme sur les vidéos). Sous le disque dur, il y a deux petit morceaux de foam collés. Le retirer et les faire adhérer sur le nouveau disque dur au même endroits. Vous pouvez mettre le nouveau disque dur dans le socle, remettre les vis et recoller le détecteur de chaleur au même endroit où il était.

On continue! Vous devez maintenant replacer la section des disques sur la carte mère. Faire très attention au divers fil des antenne et surtout au petit connecteur dont je vous parlait tantôt. Je l’ai écrasé par mégarde et j’aurais pu le briser. Il est très facile de remettre la section en place, et je n’étais pas sûr si je l’avais fait correctement. Je dirais qu’il faut faire attention à cette partie sur laquelle on se concentre peut-être moins.

Replacer les divers connecteurs fût toutefois facile, et même les vis. J’aurais pensé perdre deux trois fois la vis plus difficile du devant, mais je fût chanceux. J’espère que vous le serez aussi. N’oubliez pas aucun connecteur et antennes : 1 connecteur + 3 antennes dont une est collée sur le côté (le papier collant devrait encore adhérer à la surface de la section des disques.

Vous êtes sûr maintenant de ne rien oublier ? Bon, c’est le temps de remettre le boîtier en place. Clic, clac et c’est fait. En replogue et on croise les doigts. Juste pour être certain, j’ai installé mon ancien disque dur dans un boîtier externe et plogué le port USB, juste au cas. Ça a bien servi puisque j’avais mal formatté mon nouveau disque dur et que j’ai booté de l’ancien. Il a fallu que je réinstalle tout à partir du DVD d’installation (long). Toutefois, à part cela tout est parfait. L’ordinateur est suffisamment rapide et je peux installer les logiciels que je veux. Au moment d’écrire ces lignes, cela fait plusieurs semaines que le Mac Mini est up 24 heures sur 24 et je n’ai pas eu aucun problème. La température des composantes reste normale et la fan roule toujours à 1500RPM. Le tout est très silencieux et aucun autre problème. Étant donné mon utilisation du Mac Mini (écoute de films sur télé), je n’ai pas vraiment remarqué une grosse différence de vitesse, sauf peut-être lorsque j’écoute quelque chose en même temps que je télécharge. Sinon, cela fait une belle machine qui roule très bien.

(*) Petite note, je vais ajouter des références pour cette article lorsque j’aurai le temps. Il faut que je le retrouve et que je les classe.

Mise à niveau Mac Mini 2009, deuxième partie

Dimanche 3 mai 2009

Avant de commencer l’intervention physique sur le Mac Mini, il est bon de tester le nouveau disque dur en utilisant un boîtier externe. Il en existe des très abordables (j’ai payé le mien un peu plus de dix dollars). Après avoir connecté le disque, Mac OSX va se plaindre qu’il ne peut lire le disque dur. C’est normal, il n’est pas formatté. Mac OSX demande de l’initialiser, répondre oui ne fait pas de tort. L’utilitaire de disque est ensuite ouvert. Pour être capable de booter sans avoir à réinstaller MacOSX au complet, nous pouvons restaurer le disque Macintosh HD sur le disque externe. Ce sera pratique après l’installation du disque et cela le teste aussi. Il faut faire attention et partitionner le disque dur en une partition avant de faire la récupération. Il faut utiliser le type de partition GUID. Si on ne fait pas cela, le disque ne sera pas « bootable ». J’ai fait cette erreur et il a fallu que je recopie toutes mes données (long).

Je vous conseille d’écouter encore les vidéos de OWC sur youtube pour les mises à niveau du Mac Mini et de bien vous installer sur une table ou même par terre si vous y êtes plus confortables. N’oubliez-pas que je ne suis pas responsable si vous suivez les même directives que moi et que tout casse!

Voici en récapitulation les outils que j’ai utilisés pour l’opération :

  • Mémoire 2Go DDR3 Crucial (acheté chez Memoryhouse)
  • Disque dur Seagate Momentus 7200RPM 320Go (acheté chez Memoryhouse)
  • 2 bébelles en plastique pour enlever du papier peint
  • Spatule en métal solide
  • Petit tournevis étoile
  • Boîtier externe USB cheap (acheté chez Memoryhouse)
  • Câble Firewire bilingue 800 400 (acheté chez Monoprice)
  • Figurine Arukenimon

Autres éléments utiles à mon setup :

  • Adaptateur Mini-DVI à VGA (acheté chez Monoprice)
  • Adaptateur Mini-DVI à HDMI (acheté chez Monoprice)
  • Câble VGA (acheté chez Monoprice)
  • Câble HDMI (acheté chez Monoprice)
  • KVM USB et VGA (acheté chez Monoprice)
  • Écran Acer 15po Widescreen refurbishé (acheté chez Tigerdirect)
  • Télé CRT Sony WEGA 30po Widescreen HD 1080i
  • Et sans oublier, le Mac Mini édition 2009 (achetés, là j’ai honte, au Future Shop)
Le Mac Mini et les instruments pour la mise à niveau

Le Mac Mini et les instruments pour la mise à niveau

Bon, si tout est en place, vous pouvez commencer la procédure, armé d’une spatule ou d’un « putty knife » . J’ai décidé d’utiliser une spatule plastique qui sert à enlever le papier peint que ma conjointe a acheté il y a quelques temps. Comme j’avais déjà scratché le plastique blanc du haut du Mac Mini, j’ai décidé de ne pas essayer de trouver un linge qui ne transporte pas l’électricité statique pour le protéger. Parlant de ce haut du Mac Mini, il se marque très facilement (j’ai juste passé trop fort un câble DVI dessus). Faites donc très attention dans vos manipulations (ou faites comme moi, pas attention du tout en sachant ce qui va arriver). Je vais probablement m’acheter un collant pour le protéger dans l’avenir. Côté électricité statique, je vous rappelle de toucher un quelque chose qui est mis à la terre avant de commencer, (comme le boîtier d’un de vos vieux PC qui traîne dans le sous sol) et de ne pas mettre de vêtement qui attire la statique.

La première opération, qui consiste à ouvrir le boîtier du Mac Mini, est plus difficile qu’elle en a l’air. Après pas mal d’effort , j’ai réussi à insérer la gugusse pour enlever le papier peint entre les petites fentes du boîtier. J’ai plié tranquillement mais sûrement la spatule, mais en vain. C’est la spatule qui a plié. J’ai réessayé plusieurs fois, avec une deuxième spatule, mais tout ce que j’ai réussi à faire c’est d’enlever un peu de plastique du boîter du Mac Mini et des spatules. Un gros « FAIL » pour les spatules pour enlever le papier peint, elles en ont sorties pliées et inutilisables.

Comme mes enfants voulaient écouter des Digimon japonais streamés sur la télévision, l’essai s’en est terminé là, par un échec lamentable. La suite dans le prochain billet…

Bébelle en plastique pour enlever du papier peint : FAIL

Bébelle en plastique pour enlever du papier peint : FAIL